Street art à La Roche sur yon

        Au fil du temps quelques actualités..

   

    

La Roche-sur-Yon a sa gourmandise officielle.

Publié le 19 novembre 2016 par ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

Un jury composé d'élus de la municipalité, de conseillers citoyens, sages et jeunes ainsi que de représentants des commerçants et de professionnels des métiers

de la bouche s'est réuni à la mairie pour désigner le lauréat du concours de la gourmandise officielle de la Roche-sur-Yon.

Quatre chocolatiers et confiseurs ( L'Arbre à Sucre, Chocodic, Gelencser et l'Impérial) ont répondu à l'appel et ont travaillé pour confectionner la gourmandise. Le

jury s'est prononcé sur plusieurs critères : le visuel et la créativité, le Respect du thème, le goût, l'originalité dans la forme et le respect des dimensions.

And the winner is...
Patrick Gelencser a remporté le titre honorifique remis sous forme de place gravée "créateur de la spécialité yonnaise". Le nom définitif sera attribué par un comité

présidé par Luc Bouard  dans les prochains jours.

La gourmandise, a l'effigie de Napoléon, est en chocolat avec un croustillant et un caramel tendre à l'intérieur." "Pour trouver les bonnes proportions, les bonnes

textures j'ai fait cinq ou six essais. Il m'a fallu  quinze jours a peu près pour réaliser la gourmandise" précise Patrick Gelencser le chocolatier yonnais vainqueur du

concours.

De son coté Vincent Vallée (premier Français élu meilleur chocolatier du monde en 2015) qui a parrainé le concours ne cache pas sa satisfaction " l'idée de ce

concours est géniale, elle met en valeur notre profession, c'est bien, ça répond à un manque. Le choix a été difficile ."

                         

                               

La sucrerie a déjà son petit succès sur le compte instagram de la mairie. Ou comment la tête de Napoléon fonctionne

aussi avec un filtre et un hashtag…

                                                         

                                       

                                               

                                                    

                                      

 

                                                       

                                                                                                                                                                                                                                       

                  

 

                                                     

                                    

                                               

                                    

                                                  

                                                                           Marché bio Place de la vieille Horloge

                                  

                                  

                                           

                                                  

                                   

                                  

Par Ouest-France

Publié le 06/03/2018 10h57

Après avoir abattu certains arbres la semaine dernière, les ouvriers commencent le terrassement. Ce mardi 6 mars,

le célèbre bassin de la place de la Vendée vient de disparaître sous les coups des pelleteuses.

Commencé le 26 février, les travaux doivent durer jusqu'en juillet 2018. En fermant alternativement les parkings,

les travaux d'aménagement de la place de Vendée vont bon train.

 

La semaine dernière les bucherons-élagueurs ont abattu certains arbres. Les trois grands peupliers d'Italie qui

trônaient au centre de place ont été sciés.

 

Description : https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/f56a28208d6d3c56b59edd0562c23669-la-roche-sur-yon-les-travaux-de-la-place-de-la-vendee-vont-bon-train_0.jpg?width=630&height=356&fill=0&focuspoint=50%2C50&cropresize=1

Les travaux sont prévus jusqu'en juillet. @Ouest-France

Aujourd'hui, les niveleuses et pelleteuses ont pris le relais. Le bassin et sa fontaine, qui faisaient le bonheur

des promeneurs, mais aussi de leurs chiens, vient de disparaître sous les coups des pelleteuses. 

 

                                  

                                                             

Vendredi 22 décembre

. La Roche : aux Flâneries, un projet "colossal"

...

  

Les Flâneries constituent le plus grand centre commercial de la Vendée. Installé route de Nantes, il a été construit en 1996.© Franck Dubray

Route de Nantes, un projet de rénovation et d’agrandissement du centre commercial est dans les

tuyaux. Enseignes, bureaux, parkings : la surface pourrait être accrue de plus de 30 000 m2.

Installé route de Nantes, à La Roche-sur-Yon, le centre commercial des Flâneries est le plus grand de la Vendée.

Il a été bâti en 1996. Une cinquantaine de boutiques s’échelonnent le long des 600 m de la galerie commerciale.

Celle-ci accueille 6 millions de visiteurs par an.

« Ça fait 21 ans que le centre commercial existe. Ça a un peu vieilli. C’est normal qu’on réfléchisse à une rénovation. C’est important pourl’attractivité de La Roche »,

explique Guillaume Benatier, le président de l’entreprise Les Flâneries.

Le projet est à l’étude. "Il est colossal", indiquent plusieurs sources.

Parkings, bureaux, commerces

La surface actuelle des Flâneries (55 074 m2) pourrait être portée à 88 000 m2.

« On est saturé. Il y aura donc beaucoup de stationnements en plus. On veut des bureaux aussi car il y a plein de demandes en ce sens, route de Nantes. Il n’y aura pas

une augmentation énorme du nombre d’enseignes. C’est un projet mixte »,

 

                                                    

                                                                Elus et inaugurations...:-))

           

                                       

                                

                                                      

                                  

Description : logo Ouest-France

Mercredi 23 mai 2018 09:07 - (La) Roche-sur-Yon

La Roche. Aux Forges, les habitants gagnent leur bras de fer

...

Description : photo un des emplacements possibles pour le city-stade. © ouest france

Un des emplacements possibles pour le city-stade.© Ouest France

Trois projets proposés par les habitants du quartier avaient été mis en suspens

par la municipalité. Un collectif s’est mobilisé pour se faire entendre. Pari réussi.

Les projets se feront.

Alors qu’a lieu dans deux jours la Fête des voisins, ce collectif d’habitants du quartier des Forges prouve que l’union entre voisins fait la

force. Trois projets, votés en conseil de quartier, avaient été mis en suspens le 18 décembre dernier par les élus : un parc-potager partagé

, l’embellissement des espaces verts autour du tunnel de la rue Auguste-Brunet et un city-stade (un terrain multisports en plein air), porté

par les jeunes du quartier.

Description : Bientôt un city-stade dans le quartier des Forges.

« Des raisons techniques avaient alors été évoquées pour mettre un coup d’arrêt aux trois projets », confirme Daniel Guillet,

conseiller citoyen du quartier des Forges. Depuis la fin de l’année, plus aucune nouvelle de la Ville. Des habitants ont donc choisi de faire

entendre leur mécontentement en créant un collectif et en réclamant une réunion avec les élus.

 

                                                       

                               

                                

                              

                                                   

Mardi 02 janvier 2018 06:15 - (La) Roche-sur-Yon

La Roche-sur-Yon. En 2018, de nombreux grands chantiers...

 

Description : photo le quartier de la gare sera en chantier en 2018. © patrick guyomard

Le quartier de la gare sera en chantier en 2018

Poursuite de la rénovation du quartier des Halles, lancement des chantiers

du Bourg-sous-la-Roche et du pôle aquatique, aménagement du quartier de

la gare… Il y aura des grues partout en 2018.

À La Roche-sur-Yon, 2018 sera encore l’année des grues.

Poursuite de la rénovation du quartier des Halles, lancement des chantiers du Bourg-sous-la-Roche et du pôle aquatique,

aménagement du quartier de la gare, réhabilitation de la place de la Vendée, démolition de l’îlot Piobetta, transformation d’un

hall du parc des expositions des Oudairies en salle de basket, construction d’un nouveau dojo et de la nouvelle école Pont-Boileau…

D’importants grands chantiers vont se poursuivre ou débuter cette année.

                       

Description : Le chantier de la future école Pont-Boileau va se poursuivre.

Le chantier de la future école Pont-Boileau va se poursuivre. | Ouest-France

En 2018, la municipalité va investir la bagatelle de 32,6 millions d’euros en opérations d’équipement.

Du côté de l’opposition, cette course à l’investissement inquiète.

Un choix assumé par Luc Bouard, le maire, et son équipe : « La Ville entend poursuivre un niveau d’investissement

ambitieux qui réponde aux attentes des Yonnais et soutienne l’économie et l’emploi. »

 

                                             

                                

La Roche-sur-Yon. Rénovation de la place de la Vendée,

du boulevard Louis-Blanc et de la rue Raymond Poincaré.

Publié le 24 janvier 2017 par ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

De 2017 à début 2019, le boulevard Louis-Blanc, la rue Raymond Poincaré et la Place de la Vendée vont subir un lifting. Pas de panique

, les travaux seront faits par phases. L'objectif est d'améliorer la circulation tout en apaisant le trafic, grâce à, notamment, des plateaux

surélevés au niveau de passages pour piétons. Une réunion publique était organisée ce soir où une cinquantaine de riverains étaient

présents. Le budget global est de 2,3 millions d'euros...

BOULEVARD LOUIS-BLANC
Le boulevard comptabilise 9000 véhicules par jour.
Les places de stationnement existantes seront conservées. Les horodateurs seront changés. Les espaces livraisons sont maintenus.
Les travaux vont être réalisés par tronçons. Les réseaux seront effacés. Les riverains pourront toujours accéder chez eux.

Les travaux :

? Création de plateaux sécurisés au niveau des intersections
avec les rues Genuer et Lazare-Carnot comme c’est le cas rue d’Aizenay ou boulevard Jean-Yole ;

? Réfection de tous les réseaux (eau potable, eaux usées, eaux pluviales) ;
? Effacement des réseaux aériens ;
? Remplacement de l’éclairage public ;
? Plantation d’espaces verts.

Durant ces aménagements, la rue sera accessible uniquement aux riverains et pour les livraisons en fonction de l’avancée des interventions.
Pour permettre aux usagers du bus une circulation optimale, une déviation et un arrêt de bus seront mis en place au niveau de la rue Hoche.

Les bacs de déchets ménagers devront être présentés à l’extrémité des tronçons de travaux.
Tous les commerces concernés par les travaux ont été rencontrés en amont par les services de la Ville et resteront ouverts pendant les

aménagements

Les dates :

? 6 Février à été 2017 : Intervention sur les réseaux
? été 2017 au 1er trimestre 2018 : Intervention sur la voirie et plantation

RUE RAYMOND-POINCARÉ
Les travaux seront réalisés par demies chaussées accessibles par alternance grâce à un feu.
Le pont SNCF sera mis en lumière pour marquer l'entrée de ville.


             
Les travaux :

? Création de plateaux sécurisés, renfort des traversées piétonnes, réalisation de trottoirs traversant comme celui situé à l’intersection de

la rue Hoche et du boulevard Gambetta ;
? Réfection des trottoirs et de la chaussée ;
? Plantation d’espaces verts ;
? Création d’un rond-point au niveau du boulevard Leclerc ;
? Mise en lumière du Pont-Morineau ;
? Création d’un double cheminement sécurisé piétons cycles sous le pont ;
? Liaison avec l’extension de la piste cyclable boulevard Leclerc ;
? Remplacement de l’éclairage public.

Les entreprises interviendront de nuit pour la réfection de la chaussée afin de maintenir la circulation en journée.

Tous les commerces restent ouverts pendant les aménagements.
Les livraisons seront assurées selon les besoins de chaque commerçant.

Les dates :

? 1er trimestre 2018 jusqu’à l’automne 2018
? Démarrage des travaux par tronçon
                      

    

                      

                         

                                
PLACE DE LA VENDÉE
Le bassin, qui date des années 60, va être supprimé pour être remplacé par un miroir d'eau d'environ 21 jets. Un nouveau mobilier urbain

 devra agrémenter la place.
Côté parkings, il y aura deux fois 49 places, et des barrières seront installées. L'automobiliste se présentera devant et une caméra placée

sur un mat détectera le numéro de la voiture. Pour la sortie, l'automobiliste paiera à l'horodateur. L'heure gratuite est maintenue. Le coût de

l'installation est de 50 000 € par îlot de stationnement. La place de la Vendée compte deux entrées soit donc environ 100 000 €. Avec ce

système, les automobiliste seront obligés de régler pour que la barrière se lève. La Ville compte l'amortir au bout de 18 mois.

      


Travaux :

? Réfection des parkings avec installation de barrières d’accès ;
? Destruction du bâtiment central ;
? Renforcement de l’accessibilité ;
? Maintien des toilettes publiques ;
? Rénovation de l’éclairage public ;
? Renouvellement des mobiliers urbains ;
? Création d’un boulodrome ;
? Modernisation de la fontaine.

Les dates :

? mi-2018 à début 2019

                                     

                                

                                

                                  

La Roche-sur-Yon : les travaux se poursuivent jusqu’au 4 août

Publié le 19/07/2017 à 08:00

Engagés à la mi-juin, les travaux de rénovation du centre-ville de La Roche-sur-Yon devraient se poursuivre

jusqu’à début août. La circulation

des autos et des piétons est largement perturbée.

Embouteillage au centre-ville de La Roche-sur-Yon. Le boulevard Louis-Blanc, la rue Poincaré et la place

de la Vendée sont, depuis la mi-juin,

sujets à de grands travaux de réaménagement lancés par la Ville. L’objectif est de « renforcer l’attractivité

commerciale, d’offrir un espace

public à la fois esthétique, accessible, sécurisé et partagé par tous les modes de transport voitures, vélos,

bus et piétons » peut-on lire sur

le site de la mairie de La Roche-sur-Yon.

Yonnais exaspérés

Mais ces grands travaux estivaux commencent à faire grogner chez les Yonnais. À commencer par les piétons,

qui ne savent plus trop où poser

les pieds lorsque des ouvriers creusent de part et d’autre de la rue. "C’est l’horreur, s’indigne Michel, tout

est bloqué, je dois sans cesse

changer de trottoir." Les automobilistes ne sont pas en reste, et doivent parfois tourner de longues minutes

avant de pouvoir se garer.

Patrick, qui ne connaît pas La Roche, cherche vainement à rejoindre la gare : « Je ne suis pas d’ici et j’ai

l’impression que je n’arriverai jamais

à me garer. Toute la ville est paralysée. » Enfin Maryline, pharmacienne rue Poincaré, ne cache pas son

agacement : « Je mets entre 15 et 20

minutes de plus tous les jours à venir au travail. Et je n’habite vraiment pas loin. » Sans compter la baisse

d’activité qu’elle constate depuis

le début des travaux.

Description : La circulation des piétons est difficile dans la rue Poincaré

La circulation des piétons est difficile dans la rue Poincaré | DR

 

La fin est proche

Sollicitée, la mairie a confirmé que la réouverture de la rue de Lorraine était fixée au 4 août, ce qui devrait fluidifier le trafic et rétablir les

liaisons piétonnes. La fin des travaux sur l’ensemble

de l’aménagement carrefour Louis-Blanc et rue Poincaré sera effective en septembre. D’ici là, les Yonnais devront patienter avant de pouvoir

retrouver une circulation apaisée et sécurisée

dans leur centre-ville.

                                                    

Près de chez moi   

  

 

                                             

    

      

 

                                             

                                                      

 

Contournements de La Roche-sur-Yon. Quatre ans de travaux

le 16/01/2017

Deux contournements sont annoncés autour de La Roche-sur-Yon. Au nord, la RD160 sera doublée. Au sud, une voie reliera le rond-point Côte de Lumière à Pont-Ravaud.

Le début des travaux est annoncé pour 2018. La livraison des chantiers est prévue pour 2022.

Au nord et au sud de La Roche-sur-Yon, deux contournements sont annoncés pour 2022. Le premier prévoit le doublement des voies de la route départementale 160. Le second

contounement, au sud, doit relier le rond-point Côte de Lumière (magasin Vêt'Affaires) et la route des Clouzeaux, pour rejoindre la route de la Tranche-sur-Mer.

 Début des travaux en 2018

Le calendrier a été précisé ce matin au conseil départemental de la Vendée, à La Roche-sur-Yon. Les travaux devraient démarrer en 2018 pour une livraison quatre ans plus tard :

 "Il faudra évidemment que l'on puisse continuer à circuler le temps des travaux. Des aménagements seront prévus, mais il faudra sans doute faire preuve d'un peu

de patience." Le but est de "fluidifier le trafic"

Portés par La Roche Agglo et le conseil départemental, le projet est soutenu par la Région à hauteur de 21 millions d'euros. Le président Bruno Retailleau justifie : "Les deux critères

de l'intérêt régional sont respectés : d'une part il s'agit de "routes économiques", d'autre part il y a un lien avec les départements voisins."

                                   

et ça continue..

                               

                               

                               

                                       

                                 

                                                        

                                 

La Roche : il va falloir ralentir vers les Flâneries

L'avenue Yitzhak-Rabin, qui relie le rond-point des Etablières à celui des Flâneries,

est maintenant limitée à 50 km/h.

Publié le 23 Mar 18 à 10:14

Description : https://static.actu.fr/uploads/2018/03/25261-180323100850620-001-854x452.jpg

Le panneau 70 ne fait plus partie du paysage, route de Nantes. (Mars 2018)

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué. Le panneau de limitation de vitesse à 70 km/h s’est fait la malle,

avenue Yitzhak-Rabin, à La Roche-sur-Yon.

La voie, qui relie le rond-point des Etablières à celui des Flâneries, est désormais limitée à 50 km/h.

Un joli panneau d’entrée d’agglomération ayant pointé le bout de son nez, en début de semaine.

 

                                    

La Roche-sur-Yon soutenue pour redynamiser son cœur de ville

La Roche-sur-Yon fait partie des 222 villes moyennes françaises qui bénéficieront

du dispositif « Action cœur de ville ». Un coup de pouce pour développer son attractivité.

Publié le 27 Mar 18 à 18:29 |

Description : https://static.actu.fr/uploads/2018/03/25262-180327181946046-0-e1522167770513.jpg

Parmi les projets de développement et d’attractivité, la réhabilitation du quartier des Halles (©LRSY)

Lancé par le Gouvernement en décembre 2017, le programme « Action Cœur de ville » s’adresse à des villes moyennes, dans lesquels une

action de redynamisation du cœur de ville est nécessaire. Parmi les 222 villes retenues pour cette « Action cœur de Ville », on retrouve deux

collectivités vendéennes : La Roche-sur-Yon et Fontenay-le-Comte.

Ce programme a une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants de ces villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de

développement du territoire.

Élaboré en concertation avec l’association Villes de France, les élus locaux et les acteurs économiques des territoires, le programme vise à facilite

et à soutenir le travail des collectivités locales. Habitat, commerce, création d’emplois, transports et mobilité, offre éducative, culturelle et sportive

, développement des usages des outils numériques… le but étant de redonner attractivité et dynamisme aux centres de ces villes.

« Des actions sont déjà en cours et d’autres prêtes à démarrer dès cette année. La Roche-sur-Yon a lancé l’élaboration d’un plan

guide pour la redynamisation de son centre-ville : action de soutien au commerce, requalification d’espaces publics, reconversions

de friches urbaines, projet de réhabilitation », rappelle la préfecture de Vendée dans un communiqué.

D’autres ressources pourront venir compléter ces enveloppes de crédits.

                            

Monuments historiques. La statue de Napoléon bientôt classée ?

La Ville de La Roche-sur-Yon a demandé le classement de la statue équestre de

Napoléon au titre des monuments historiques.

Publié le 29 Mar 18

Description : https://static.actu.fr/uploads/2018/03/IMG_3993-854x641.jpg

La Ville de La Roche-sur-Yon a demandé le classement de la statue de Napoléon au titre des monuments historiques. (©JPY)

Mardi 27 mars, la Ville de La Roche-sur-Yon a décidé d’adresser une missive à la commission nationale des monuments historiques pour

demander le classement de la statue équestre de Napoléon.

La requête a été formulée, en conseil municipal, par Philippe Porté, adjoint aux musées, patrimoine historique et à l’identité napoléonienne

de la ville. Un élu qui espère, cette fois-ci, voir sa demande recevoir un écho plus favorable qu’en 1945.

Date à laquelle le conseil de l’époque, qui avait vu l’oeuvre « échapper aux fonderies pendant l’Occupation nazie », avait tenté sa chance.

Mais la missive est restée lettre morte.

Après l’inscription en juin 2016, le conseil vise maintenant le classement de la statue façonnée par Émilien de Nieuwerkerke, érigée en 1854

pour le cinquantenaire de la création de La Roche.

Un moyen également d’obtenir des aides et des avantages fiscaux en cas de travaux de rénovation.

 

                                           

en attendant  la statue se pare des couleurs du Tour de France!

               

                

               

              

                  

                  

                  

                                

     

Jeudi 19 avril 2018 10:53 - (La) Roche-sur-Yon

La Roche-sur-Yon. Les travaux de la maison médicale du

centre débutent

1

Description : photo la maison médicale devrait voir le jour fin 2018. © ouest-france

La maison médicale devrait voir le jour fin 2018.© Ouest-France

Rue De-Gaulle à La Roche-sur-Yon, l'ancien immeuble d’Equip’santé Biron

a laissé place à un trou, avant la construction d'une maison médicale pilotée

par Oryon.

La maison médicale devrait voir le jour fin 2018 avec accueil pour les personnes à mobilité réduite, dépose minute et parking. Elle

abritera une pharmacie et 800 m² de plateaux proposés à des praticiens médicaux,  rue De-Gaulle à La Roche-sur-Yon

Un projet piloté par Oryon (la société qui porte le développement économique de la Ville). Ce n’est pas la première expérience du

développeur économique dans le domaine de la santé. Oryon est par ailleurs propriétaire de la maison médicale du Bourg-sous-la-Roche,

dont il loue les locaux aux praticiens.

Pour rappel, l'ensemble coûtera 1,3 million d'euros.

En octobre, les travaux de déconstruction avaient démarré à l’intérieur de l’ancien immeuble d’Equip’santé Biron, vacant depuis huit ans.

Ouest-France   Ouest-France  

                            

                                                                        Juin 2018  

  

                                        

         

                               

            

Vendée. Luc Bouard : « Pour moi, Philippe de Villiers est un génie »

Interrogé par l'Ices sur son lien à Napoléon, Luc Bouard en a profité pour rendre un

hommage appuyé à Philippe de Villiers qu'il n'a pas hésité à qualifier de « génie ».

Publié le 28 Juin 18 à 11:30

Description : Dans le magazine de l'Ices, Luc Bouard a rendu un hommage appuyé à Philippe de Villiers qu'il n'a pas hésité à qualifier de « génie ».

Dans le magazine de l’Ices, Luc Bouard a rendu un hommage appuyé à Philippe de Villiers qu’il n’a pas hésité à qualifier de « génie ». (©JPY)

On ne peut pas trouver propos plus élogieux. Dans les pages du magazine de l‘Institut catholique de Vendée, La Lettre de l’Ices, le maire de

La Roche-sur-Yon, Luc Bouard s’est laissé aller au dithyrambe en évoquant l’action de Philippe de Villiers, l’une des chevilles ouvrières de

l’Institut catholique yonnais, dans la création du mythe vendéen.

Interrogé par Philippe-Henri Forget, directeur de la communication de l’Ices, sur son rapport à l’histoire napoléonienne, l’édile en a profité pour

évoquer son souhait de réveiller l’héritage impérial à La Roche-sur-Yon et saluer le travail réalisé par certains précurseurs : « La Vendée a un

peuple fier de son passé mais on n’en parlait pas, ou peu, il y a une génération. Philippe de Villiers a réveillé l’appartenance de ce mythe des guerres

de Vendée. Il a renforcé l’ADN des Vendéens sur une identité forte qui s’est opposée, s’est battue et a réussi le miracle économique vendéen. »

Luc Bouard : « Pour moi, Philippe de Villiers est un génie, un grand homme. »

A l’inverse, Luc Bouard n’a pas manqué d’égratigner les anciens maires de La Roche-sur-Yon qui, selon lui, auraient renié cet héritage : « A la même

époque, à La Roche-sur-Yon, il y avait un homme politique qui n’était pas enraciné et qui ne voyait chez Napoléon qu’un tyran. Il a occulté Napoléon

avec ses successeurs jusqu’en 2011… Jusqu’à la venue de Charles Bonaparte, cette même année, pour inaugurer la place. C’est l’éveil de la culture

napoléonienne. »

Une culture que le maire souhaite « ressusciter », notamment grâce à son futur musée Napoléon qui verra le jour en 2022, l’organisation de colloques,

de conférences et de spectacles en lien avec l’empereur. De là à y voir une parenté avec le Puy du Fou…

 

                    

              

                                     

                                                                             et dans les pays de la loire..;

 

                                                             

 

         

                                                                

                    

       

                                                   

                 la Roche est très courtisée par les personnalités politiques!!

                 

                                                    

               

              

                      

...

                                Le lendemain c'était au tour d"'Emmanuel Macron

. Après s’être recueilli sur la tombe de Georges Clémenceau, et inauguré le musée,le chef de l’État était l’invité d’une soixantaine de chefs d’entreprise.

              

               

                                  

 

                       

                     

             

            

             

   

Emmanuel Macron utilise l'avion présidentiel pour un trajet

de 110 kilomètres

Après l'avoir utilisé pour plusieurs déplacements successifs en deux jours, le président de la République a choisi d'emprunter à nouveau

son Falcon entre La Roche-sur-Yon et Rochefort

.

Description : Emmanuel Macron à l\'intérieur de l\'avion présidentiel français, le 22 décembre 2017 à l\'aéroport de Niamey (Niger).

Emmanuel Macron à l'intérieur de l'avion présidentiel français, le 22 décembre 2017 à l'aéroport de Niamey (Niger)

. (LUDOVIC MARIN / AFP)

 

           

              Le sport   national à La Roche:!

 

 

 

      

 

 

 

   

   

 

                                  

            

             

           

           

               

          

                                       

             

      

                             

           et les travaux continuent partout... Je n 'ose penser aux emprunts nécessaires et à la dette pour nos enfants!!!

           Le château des Oudairies n'est pas encore vendu!

              

    

    

                      

     

Mardi 13 novembre 2018 18:05 - (La) Roche-sur-Yon

La Roche-sur-Yon. Place de la Vendée : les travaux toujours en cours...

 

Description : photo mardi 13 novembre, les ouvriers effectuaient des finitions sur le pavage de la place de la vendée, à la roche-sur-yon. © ouest-france

Mardi 13 novembre, les ouvriers effectuaient des finitions sur le pavage de la place de la Vendée, à La Roche-sur-Yon.© Ouest-France

Commencés en février dernier, les travaux de rénovation de la place de la Vendée sont toujours

en cours. Des arbres seront plantés la semaine prochaine.

Les travaux sur la place de la Vendée, à La Roche-sur-Yon continuent. Ils avaient débuté en février dernier. Lundi 12 et mardi 13 novembre, des ouvriers

effectuaient les dernières finitions sur le pavage.

Des arbres plantés

Fin novembre, les 20 plaques en bronze symbolisant chacune des intercommunalités du département seront installées. La semaine prochaine, plusieurs arbres

seront plantés pour compléter l’habillage de la place.

La fontaine fraîchement installée fait l’objet de contrôles techniques. Des réglages au niveau des ajusteurs et des leds étaient encore effectués dans la semaine.

                          

 

 

 

 

 

                  

 

                       

                     

 
 
 

    

La Roche-sur-Yon : l’appli Mobilisy d’Impulsyon distinguée à Paris

L'application Mobilisy, qui facilite les déplacements sur La Roche-sur-Yon Agglomération, a reçu un prix

lors des Challenges de la Journée du transport public 2018, à Paris.

Publié le 15 Nov 18

Description : Lapplication Mobilisy facilite les déplacements sur La Roche agglo, que ce soit en bus, en vélo, à pied ou en voiture

L’application Mobilisy facilite les déplacements sur La Roche agglo, que ce soit en bus, en vélo, à pied ou en voiture

(©Journal du Pays Yonnais)

Grâce à son application Mobilisy, créée pour faciliter les déplacements sur le territoire, La Roche-sur-Yon

Agglomération (Vendée) a reçu le prix Communication dans la catégorie « Intermodalité » lors des Challenges

de la Journée du transport public 2018, à Paris.

Développée par Impulsyon, le réseau de transport de La Roche-sur-Yon Agglomération, Mobilisy figure parmi les

premières applications à promouvoir le multi-déplacements sur un territoire à taille humaine. L’application est née il

y a un et dispose de plusieurs fonctionnalités : les horaires en temps réel des bus du réseau urbain, les horaires des trains

au départ et en arrivée à La Roche-sur-Yon mais aussi les temps de parcours pour les itinéraires piétons et cyclables.

Depuis septembre, l’application s’est enrichie  avec un module de covoiturage afin de favoriser les déplacements domicile

-travail. Et dans quelques semaines, il sera possible d’acheter son ticket via Mobilisy.

A Paris, le jury a été conquis par l’originalité globale de la démarche qui vise à favoriser l’usage des différents modes de

déplacements (en bus, en train, à vélo, à pied, en voiture).

L’application trouve son public peu à peu et compte à ce jour 2 805 utilisateurs, plus 273 annonces de covoiturage

publiées depuis le mois de septembre.

                       

 

           

  

  

                       

  

  

                            

  

                   

     

 

    

    

    

                        

 

 

                            

 

    

    

La Roche-sur-Yon : le boulevard Gaston-Guitton en chantier

jusqu’en 2020

En ce début d’année, la Ville de La Roche-sur-Yon vient de lancer les travaux de

rénovation du boulevard Gaston-Guitton. Un vaste chantier à 2,3 M € qui s’étalera

jusqu’en 2020.

Publié le 8 Jan 19 Description : La Ville de La Roche-sur-Yon va investir 2,3 M € dans la rénovation du boulevard Gaston-Guitton.

La Ville de La Roche-sur-Yon va investir 2,3 M € dans la rénovation du boulevard Gaston-Guitton. (©Yoann Sourice)

Avec plus de 10 000 véhicules par jour et la présence importante de piétons liée au lycée Rosa-Parks, le boulevard Gaston-Guitton constitue un axe

majeur.C’est pourquoi la Ville de La Roche-sur-Yon et l’Agglomération ont engagé en 2018 une réflexion sur sa rénovation avec les riverains du quartier.

La concertation a débuté en juin 2018 à travers un diagnostic sur le terrain.

« Ce diagnostic a permis de révéler plusieurs problématiques liées au stationnement, à la vitesse excessive des véhicules, à la sécurisation des traversées

piétonnes ou encore à la cohabitation entre les différents modes de déplacement », indique la Ville.

Le projet d’aménagement réalisé par la Ville et l’Agglomération a ensuite été présenté aux riverains au cours de deux réunions publiques en octobre et en

décembre.

Les travaux

Du Moulin de la Garde (près de la CCI) jusqu’au carrefour de la Fraternité (près de l’AFPA), les aménagements auront pour objectifs de moderniser les réseaux

d’eau et d’assainissement ; apaiser le trafic ; faciliter le partage des espaces publics entre piétons, vélos et véhicules ; sécuriser les abords du lycée Rosa-Parks ;

intégrer des espaces végétalisés ; créer des zones de stationnement (arrêts minute, quai réservé aux bus urbains et scolaires…).

2,7 M € vont être investis dans ces travaux d’aménagement qui se dérouleront en plusieurs phases. De janvier à l’été 2019, les travaux porteront sur les réseaux

d’eau. De mai 2019 au printemps 2020, le chantier se concentrera sur l’effacement de réseaux et d’éclairage. De juin 2019 à l’été 2020, la voirie, les trottoirs et

les espaces verts feront l’objet d’aménagement.

Le calendrier

Durant l’année 2019, le chantier s’effectuera en demi-chaussée par tronçon : rue du Maréchal-Lyautey / rue Gounod ; rue Gounod / pont SNCF ; rue Jean-Chaptal

/ rue Camille-Guérin ; rue Camille-Guérin / pont SNCF.

Durant les travaux, la circulation sera possible uniquement en sens unique, du Moulin de la Garde vers le boulevard Lavoisier. Le stationnement sera interdit sur la

zone de chantier mais autorisé dans les rues adjacentes.

Les véhicules devront être stationnés à l’extérieur de la zone de chantier. Les accès riverains, lycée et commerce seront maintenus durant toute la durée des travaux.

                                 

 

  

La Roche-sur-Yon. La gratuité des transports en commun à l’étude

 

Description : Le maire a annoncé la mise à l’étude de la gratuité des transports en commun.

Le maire a annoncé la mise à l’étude de la gratuité des transports en commun. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

Clémence HOLLEVILLE.

Publié le 15/01/2019 à 18h58

Sans surprise majeure, la soirée des vœux du maire, Luc Bouard, lundi 14 janvier, a néanmoins été l’occasion de quelques annonces. Morceaux choisis.

Les transports en commun gratuits ?

« Certaines villes ont choisi de favoriser l’utilisation des transports publics en instaurant la gratuité pour tous les habitants » , a annoncé

Luc Bouard. « Aussi, j’ai demandé aux services de l’Agglomération d’étudier précisément et concrètement la faisabilité de la gratuité de

l’ensemble des transports en commun sur notre territoire. »

Une consultation pour le quartier de la Garenne

« Pour aménager le centre du quartier de la Garenne, nous allons démarrer une consultation où nous vous interrogerons et nous construirons,

ensemble, le projet pour un quartier apaisé et vivant. »

L’avenir de la carrière des Coux

« Depuis 25 ans, on s’interroge sur le devenir du site de la carrière et de la ferme des Coux. Il est temps de passer à l’action. C’est pourquoi

la concertation et les études sont lancées. Cette réflexion s’intègre dans une idée touristique, environnementale et sociale que l’on pourrait

nommer « La Balade des vallées » . Elle visera à relier et valoriser nos vallées naturelles le long de nos cours d’eaux, de la naissance de l’Yon

à La Ferrière, en passant par Dompierre, La Roche-sur-Yon jusqu’au chaos de Piquet au Tablier, y intégrant les vallées de l’Ornay, de la Riallée

, du Marillet et d’autres encore. »

Un nouveau parc d’exposition ?

« Pour que ce lieu des Oudairies soit dédié au sport, la zone de la Malboire toute proche, pourrait voir, entre 2023 et 2025, s’ériger un nouveau

parc des expositions, en lien avec le Campus robotique, la future pépinière d’entreprises et les structures d’accueil ou hôtelières qui naîtron

t sur ces lieux. »

2019, année Napoléon ?

« Notre ville prendra cette année des couleurs napoléoniennes lors de plusieurs temps forts : au musée, nous découvrirons, à partir de mars,

une grande exposition « Dans l’intimité d’un empereur ». Elle mettra en valeur, l’époux, le père, l’amant et proposera d’explorer une image

méconnue de Napoléon Bonaparte, loin des champs de batailles. […] »

 

                              

 

 

 

                        

 

                    

                  

 

 

   

    

Lundi 28 janvier 2019 12:26 - (La) Roche-sur-Yon

La Roche-sur-Yon. Fermeture du passage à niveau des Flâneries

 

Description : photo le passage à niveau de la rue philippe-lebon est fermé à la circulation. © ouest-france

Le passage à niveau de la rue Philippe-Lebon est fermé à la circulation.© OUEST-FRANCE

Des internautes ont alerté, dimanche 27 janvier, dans la soirée, sur un problème de

fermeture des barrières de sécurité du passage à niveau des Flâneries.

« Attention danger ! Sur le passage à niveau derrière les Flâneries, les barrières de sécurité ne se baissent pas lorsqu’un train passe !

» Des messages d’alerte ont été postés sur les réseaux sociaux dimanche soir, 27 janvier.

Or, la Ville, sur la demande de la SNCF, a mis en place une déviation depuis le 21 janvier, en raison de dysfonctionnements des barrières de sécurité

sur le passage à niveau de la rue Philippe-Lebon (entre les Flâneries et le magasin Hyper U). L’arrêté a été prolongé jusqu’au samedi 2 février. Pou

r les automobilistes, une déviation est en place sur cet axe qui dessert la zone Beaupuy, et qui permet de rejoindre la Départemental 2, qui relie

Mouilleron-le-Captif à La Roche.

Des trains stoppés

Que s’est-il passé dimanche soir ? Les plots et grilles mis en place pour fermer la circulation ont-ils été déplacés de manière illégale ? Selon des témoins

, des trains auraient été stoppés en attendant que le passage soit à nouveau sécurisé.

Aucun incident ne serait à déplorer selon la police.

                      

La Roche-sur-Yon : un livreur de pizzas agressé rue des Pierraillers

Jeudi 7 février, un livreur de pizzas a été agressé vers 22 heures, rue des Pierraillers, à

La Roche-sur-Yon.

Publié le 8 Fév 19 à 11:17

Description : Jeudi 7 février, un livreur de pizzas a été agressé rue des Pierraillers, à La Roche-sur-Yon.

Jeudi 7 février, un livreur de pizzas a été agressé rue des Pierraillers, à La Roche-sur-Yon. (©Google maps)

Coup de sang rue des Pierraillers, à La Roche-sur-Yon. Jeudi 7 février, vers 22 heures, un livreur de pizzas a été victime d’agression.

S’en est suivie une rixe sur la voie publique.

Enquête en cours

La police est intervenue pour rétablir le calme. Le livreur, blessé, a été transporté par les pompiers au centre hospitalier départemental. L’affaire,

jugée « criminelle » par les forces de l’ordre, fait l’objet d’une enquête.

 

 

 

                                           

                                           encore plein de nouvelles!!!

                          

                         

                        

                                                  

             

            

                                

          

          

Planté en 2010 sur l’esplanade Jeannie-Mazurelle, près de la médiathèque, l’arbre de la laïcité a été «?déplacé?» à la

Vallée-Verte.© archives Ouest-France

Planté en 2010 esplanade Jeannie-Mazurelle, dans le centre-ville, il a

été vandalisé plusieurs fois. Le PS conteste le choix de la municipalité

de déplacer le symbole à la Vallée-Verte.

L’ arbre de la laïcité a été dégradé à plusieurs reprises, esplanade Jeannie-Mazurelle, à La Roche-sur-Yon. Après d

e nouvelles dégradations l’été dernier, la municipalité a décidé de planter un nouvel arbre de la laïcité dans le quartier de

la Vallée-Verte.

La décision ne convient pas aux socialistes : ils demandent de « ne pas céder, devant les actes commis par des

extrémistes ».

« Le choix de la centralité pour planter cet arbre, au cœur de la cité, était une manière symbolique d’affirmer

l’attachement de la ville aux valeurs de la laïcité, insiste le communiqué des socialistes. N ous ne devons pas, en

déplaçant ce symbole, laisser apparaître que notre laïcité est honteuse ! »

Les socialistes rappellent que « les municipalités qui se sont succédé ont également dû faire face à des dégradations

du même genre ». Ils citent la sculpture « pour la réconciliation autour des valeurs de la République », place de la Vendée,

et des plaques de rue dégradées en raison des noms qu’elles portent : « À chaque fois, [les municipalités] ont su prendre

leurs responsabilités en remplaçant à l’identique et sur leurs sites initiaux les symboles endommagés, sans faillir,

ni hésiter. »

Ouest-France.   Ouest-France  

 

          

                             

     

L'avenue Yitzhak-Rabin, qui relie le rond-point des Etablières à celui des

Flâneries, est maintenant limitée à 50 km/h.

Publié le 23 Mar 18 à 10:14

Description : https://static.actu.fr/uploads/2018/03/25261-180323100850620-001-854x452.jpg

Le panneau 70 ne fait plus partie du paysage, route de Nantes. (©DR)

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué. Le panneau de limitation de vitesse à 70 km/h s’est fait la malle, avenue Yitzhak-Rabin,

à La Roche-sur-Yon.

La voie, qui relie le rond-point des Etablières à celui des Flâneries, est désormais limitée à 50 km/h. Un joli panneau d’entrée

d’agglomération ayant pointé le bout de son nez, en début de semaine.

 

 

                                     

                            

 

                            

 

 

Vendée : un point de passage frontalier pour l’aérodrome des Ajoncs

Bruno Retailleau a obtenu l'accord de l'Intérieur pour la création d'un point de passage

frontalier à l'aérodrome des Ajoncs. De quoi accueillir des avions non-européens à La Roche

Publié le 7 Mar 19 à 15:39 Un point de passage frontalier devrait être aménagé à l'aérodrome des Ajoncs. De quoi pouvoir accueillir, de nouveau, des avions étrangers à l'espace Schengen.

Un point de passage frontalier devrait être aménagé à l’aérodrome des Ajoncs. De quoi pouvoir accueillir, de nouveau, des avions étrangers à

l’espace Schengen. (©JPY)

Bonne nouvelle pour l’aérodrome des Ajoncs à La Roche-sur-Yon. Le sénateur vendéen, Bruno Retailleau, assure avoir obtenu l’accord du

ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et du service des douanes pour faire figurer le tarmac yonnais « sur la liste des points de passages frontaliers ».

« Le ministre de l’Intérieur vient de me faire savoir que ma demande était parfaitement justifiée et sa réponse est positive », a annoncé le patron des

Républicains au palais du Luxembourg. « Le contrôle sera assuré par le service des douanes de Vendée. C’est une bonne nouvelle pour la Vendée ».

Un détour pour 200 avions

, les carlingues non-européennes n’avaient plus le droit d’atterrir à La Roche-sur-Yon. L’Etat n’ayant pas jugé bon de reconduire la dérogation

accordée en septembre 2014.

Résultat, les jets étrangers étaient obligés de faire vol vers Nantes, Poitiers ou La Rochelle, montrer patte blanche aux douanes, avant de mettre le cap

sur La Roche.

Un détour qui touchait près de 200 avions en 2016. « L’absence de poste frontalier à l’aérodrome de La Roche-sur-Yon était un obstacle à son

développement et au désenclavement aérien de la Vendée ».

Avec l’ouverture du point de passage frontalier, la donne pourrait bien changer et les vols d’affaires décoller.

                                         

« Le gouvernement a l'occasion de redessiner le contrat social »

ENTRETIEN. Luc Bouard, maire (LR) de La Roche-sur-Yon, espère que le grand débat

national permettra de dessiner un projet commun, avec les élus locaux.

Propos recueillis par Jérôme Cordelier

Publié le 28/12/2018 à 07:29 | Le Point.fr

Description : Manifestation de Gilets jaunes, le 8 decembre a Nice. Suite au mouvement, << un grand debat national >> est organise en janvier et fevrier.

Manifestation de Gilets jaunes, le 8 décembre à Nice. Suite au mouvement, « un grand débat national » est organisé en janvier et février.  

 

Maire de La Roche-sur-Yon en Vendée, Luc Bouard est un élu pragmatique qui n'a pas sa langue dans la poche. Toujours encarté chez

Les Républicains, il fait partie du mouvement d'élus La France audacieuse lancé par le maire de Nice, Christian Estrosi. On le dit «  Macron

-compatible  » et il fait partie des élus locaux régulièrement consultés par Édouard Philippe. Comment compte-t-il participer au grand débat

national lancé par le président de la République ? Luc Bouard s'est confié au Point.

Le Point : Allez-vous participer à la grande concertation nationale lancée par Emmanuel Macron ?

Description : https://www.lepoint.fr/images/2018/12/28/17793996lpw-17815307-embed-libre-jpg_5834717.jpg

Maire de La Roche-sur-Yon en Vendée, Luc Bouard toujours encarté chez Les Républicains.

© DR / Capture écran Twitter

Luc Bouard : C'est notre devoir de mettre en place cette consultation. Mais j'attends encore que la forme soit définie. Je ne crois pas

beaucoup à un rassemblement dans une salle avec 500 personnes. Chacun doit pouvoir s'exprimer et sous des formes diverses : cahiers

de doléances, consultations numériques, échanges sur blogs... Ce sera plus constructif ainsi.

Certains de vos collègues ne veulent pas participer à une communication gouvernementale. Qu'en pensez-vous ?

Moi, ce qui m'intéresse, c'est la communication citoyenne. Et pour cela, les maires sont les meilleurs relais. Si les préfets étaient en première

ligne, on parlerait plutôt de missi dominici du pouvoir. Je préfère que cette mission soit confiée aux collecteurs naturels des desideratas de

la population que nous sommes, nous les maires. Et ce débat peut être aussi l'occasion d'exprimer ce que nous avons à dire.

Qu'avez-vous à dire, vous, Luc Bouard ?

Que l'État devrait davantage consulter les élus locaux avant de voter des lois sans savoir si elles seront vraiment applicables. C'est une des

raisons de la crise actuelle. Nous avons rompu le lien entre le député-maire ou le sénateur-maire qui étaient les courroies de transmission

entre le pouvoir et les citoyens. La mise en place du mandat unique fut une fausse bonne idée. Les Français voulaient davantage une

rémunération unique plutôt qu'un mandat unique. Maintenant, ce lien est à reconstruire.

Comment s'y prendre ?

Il appartient à nos gouvernants d'imaginer un lien direct avec les Français. Le Sénat, par exemple, ne devrait-il pas être une assemblée qui

réunirait les élus locaux, présidents de département, présidents de région et les délégués de maires, devenant ainsi une vraie chambre de

représentants des territoires, et donc des électeurs ? On ne reviendra pas en arrière sur le non-cumul des mandats, mais il faut faire en sorte

que cette situation ne soit pas nuisible à l'équilibre territorial.


Qu'attendez-vous de la consultation lancée par Emmanuel Macron ?

En tant que citoyen, je considère que toute crise porte en elle une opportunité. Le gouvernement, s'il sait saisir la balle au bond, a une

formidable occasion de redessiner le contrat social. Il faut qu'il ait confiance en sa population et dans ses élus. Et la base – je ne parle pas

des derniers Gilets jaunes qui ne sont plus que 30 000, mais des premiers, nombreux, qui se sont mobilisés au début – doit avoir confiance

en ceux qui sont élus pour mener ce chantier. Il faut dépoussiérer notre Constitution votée en 1958 pour qu'elle soit adaptée à 2028. C'est

cela que nous devons imaginer ensemble. Moi qui suis d'un naturel optimiste, je suis persuadé que l'on va y arriver.

En libérant la parole, ne risque-t-on pas d'avoir un déballage type réseaux sociaux sur la place publique ?

Une telle consultation, c'est vrai, peut être un exutoire pour exprimer des choses pas forcément constructives. Mais j'ai confiance en mes

concitoyens. Une société n'est pas une somme d'égoïsmes. Il y a un souffle à retrouver, un projet commun à dessiner.

En avez-vous parlé avec Emmanuel Macron ?

Je ne l'ai pas vu récemment. Mais j'ai déjeuné avec Édouard Philippe à Matignon le 13 décembre. C'est un garçon qui a gardé toute son

énergie et toute la volonté de son engagement. Je n'ai pas senti quelqu'un d'abattu. Il a la volonté d'amener son pays vers quelque chose

d'apaisant et de constructif.

Et le président, comment le percevez-vous aujourd'hui ?

Il est compliqué pour lui d'avoir été un président porté aux nues il y a 15 mois et de connaître une chute vertigineuse dans les sondages et,

surtout, dans l'esprit des Français. Il y a eu une accumulation de petites erreurs : des phrases à l'emporte-pièce, des décisions maladroites

comme les APL qui n'apportaient pas grand-chose financièrement. Cela a nourri un mal-être dans le pays. Puis, le prix du baril qui explose

au moment où l'on ajoute des taxes, des leaders d'extrême gauche comme d'extrême droite qui jettent de l'huile sur le feu... La situation est

devenue intenable. Il y a eu une élection, ce n'est pas parce qu'on l'a perdue qu'il faut remettre en cause continuellement la valeur de celui qui

a gagné... En démocratie, on peut s'opposer, mais dans le respect des uns et des autres.

Avez-vous toujours confiance en Emmanuel Macron ?

Il y a autour de lui quelques ministres de nature à changer les choses. Mais beaucoup de choses sont à remettre à plat. Édouard Philippe,

Emmanuel Macron, Bruno Le Maire sont des responsables qui savent écouter, déduire, construire. Ils sont aux manettes, à eux de nous

montrer de quoi ils sont capables et on travaillera ensemble.

                    

                                     

               

 

                                     

             

                                    

                

               

              

                                   

                            

                                  

                                            Le lapin blanc de Vendée

                       

Longtemps prisé pour sa fourrure d’un blanc immaculé, le lapin blanc de Vendée est aujourd’hui menacé d’extinction. Certains éleveurs

ont décidé de se battre pour défendre cette race qui fait partie du patrimoine local.

« Il faut que les Vendéens prennent conscience que ce lapin fait partie intégrante de notre patrimoine rural local et qu’il es

t donc de notre devoir de le protéger, notamment dans l’intérêt des générations futures. »

Ce cri du cœur pour le lapin blanc de Vendée, c’est celui de Vivien Landreau et de son confrère éleveur Robert Boudeau. Tous les deux

sont membres de l’Union des Aviculteurs 85 (UAV) - qui réunit les amateurs de basse-cour - et de la Fédération des races avi-cunicoles

85 (FRAV).

Et si aujourd’hui ils montent au créneau c’est pour tirer la sonnette d’alarme. « En comptant le Puy du Fou, nous ne sommes plus que

cinq éleveurs sélectionneurs amateurs de cette race sur l’ensemble de la région Pays de la Loire, déclare Vivien Landreau. Au

niveau national, on dépasse difficilement la dizaine. »