STREET ART à LA ROCHE SUR YON

                                                               

 

   

. Korsé a terminé sa fresque au tunnel des Forges

                       

Le graphiste nantais Korsé travaille depuis le mois d'avril sur cette fresque de 330 m² à La Roche-sur-Yon.

Une vingtaine de tableaux peuple désormais le tunnel des Forges.

La musique et les moteurs des voitures qui passent constituent l'ambiance sonore de travail de Nicolas, alias

Korsé. Ce graphiste nantais de 29 ans a eu la tache de redécorer le tunnel des Forges de La Roche-sur-Yon.

Mission confiée par la mairie elle-même. Devant lui, un mur de 330 m², son nouveau terrain de jeu. C'est aussi

son « gros bébé », la plus grosse œuvre qu'il aura réalisé en solo.

« J'ai eu carte blanche ou presque, rappelle Korsé. On a travaillé sur des mots-clés et autour des figures de La

Roche, comme l'aviateur René Couzinet. » Ce dernier est en effet sous le tunnel, décliné en plusieurs tableaux.

Des petites références et des détails sont truffés dans chacun. « J'y ai passé environ trente jours. Je n'ai eu que

des retours positifs. Beaucoup de gens se sont arrêtés pour discuter.

                       

                 

            

 

                             

                           

                                                

                                                

                                                

                     

                     

 

                                             

                       

                                                      

                                    

                                  

                          

                         

                         

                         

                       

                     

                                         

              

                                 

                      

                     

                                                 

           

          une fresque géante entre les Flâneries

                      et les Terres Noires

                                        

Un graff est en cours de réalisation au niveau du nouveau rond-point des rues

Gustave-Zédé et Monge, à proximité du centre commercial des Flâneries, à

La Roche-sur-Yon.

Publié le 23 Oct 1918

Description : Urban Connexion réalise un graff géant.

Urban Connexion réalise un graff géant. (©Le Journal du Pays Yonnais)

L’association Urban Connexion est en train de réaliser un graff géant, à La Roche-sur-Yon (Vendée).

Les travaux du nouveau rond-point, au niveau des rues Gustave-Zédé et Monge, avaient nécessité de

rogner sur la grande butte.

Une fresque de 5 x 25 mètres

Description : La fresque représente les sports pratiqués aux Terres Noires.

La fresque représente les sports pratiqués aux Terres Noires. (©Le Journal du Pays Yonnais)

Pour retenir la terre dans cet espace reliant le complexe sportif des Terres Noires et le centre

commercial des Flâneries,

un mur de 5 mètres sur 25 a été réalisé.

C’est ce mur qui sert de « tableau » pour la réalisation du graff. Le maire de La Roche-sur-Yon,

Luc Bouard, a soufflé le thème de l’œuvre.

« L’idée, c’est de représenter tous les sports pratiqués aux Terres Noires », a indiqué le premier

édile.

                                  

 

 

                              

                              

                             

 

                  

 

                                            

 

                                            

        

Street art. L’expression urbaine investit l’hôtel F1

Une exposition insolite et des pépites artistiques à découvrir dans l'ancien

hôtel F1 de La Roche-sur-Yon.

Open Graf du 3 au 18 mars. (© SH)

C’est une performance artistique et surtout inédite que propose la direction de l’hôtel F1, implanté dans la zone

Beaupuy. Avec le concours du

collectif Ars Muralis, 64 artistes ont investi et complètement transformé les 32 chambres du rez-de-chaussée

de l’ancien hôtel voué à la destruction   en juin prochain. Blanches immaculées, ces cellules ont inspiré les artistes et

sont aujourd’hui plus que  méconnaissables.

Pour la direction du F1, il n’était pas question de laisser disparaître cet hôtel qui a accueilli des milliers de visiteurs

pendant plus de trente ans sans un dernier show. L’idée d’y convier des artistes d’art urbain a émergé. Contacté, le

collectif Ars Muralis a dit oui et fait marcher son réseau

. Pour une telle vitrine au bord d’une quatre voies, ils ont été nombreux à vouloir y participer. Mais, par sécurité,

il a fallu limiter.

Graffeurs, colleurs, dessinateurs, tous ont métamorphosé le lieu, intérieur comme extérieur. Des pépites à savourer

comme le baiser au pastel d’AL1,

Angevin connu pour ses portraits géants et celui qui avait déjà immortalisé les visages des skippers du Vendée Globe,

Korsé, à qui l’on doit la grande

fresque sous la voie ferrée de La Roche-sur-Yon, Laluz qui repense la féminité sous les traits d’Alice aux pays des

merveilles, Persu, graffeur nantais

très reconnu dans le milieu, mais bien d’autres encore….

Cette galerie insolite sera à découvrir du 3 au 18 mars, entre 15 et 17 heures. Une exposition ouverte, gratuite, tout

comme la participation des artistes.

 

Exposition Open Graf, du 3 au 18 mars, entre 15 et 17 heures, à l’hôtel F1, 140, rue du Clair Bocage.